Il était une fois, l’Équipe de France Overwatch 2019,

Parmi elle, un abysse à ultimes volant tel un corbeau,

Un soldat légendaire de la forteresse, 36ème à reprendre le flambeau,

C’est Théo “Tek36” Guillebaud

 Source : Morning Stars

Nous sommes le 25 juin 2019 sur Ilios, Phare. Morning Stars reprend le contrôle du point et Shu’s Money Crew EU se fait récupérer un à un par la Fatale d’Asking. Le temps est compté et il faut se précipiter pour reprendre le point. Sauf que Shu’s Money Crew EU perd de nouveau ses troupes une par une et un barrage de roquettes est venu terminer le travail. Sur cette victoire éclatante, Morning Stars avait sauvé sa saison Contenders de la catastrophe en éliminant Shu’s Money Crew EU et en se donnant une chance d’aller en playoffs. Une chance inattendue après une saison de malchance et d’horreur pour la structure italienne. Une route semée d’embûches  qui se solde finalement par un succès mérité pour les joueurs de cette équipe.

 

Parmi ces joueurs, il y avait Tek36.

 

Né le 23 juin 1995 à Châteauroux, Théo suivait un bac ES et commençait une licence de sociologie. Sa passion pour les jeux vidéo est assez spécifique : ce n’est pas le jeu qui le pousse vers le haut, mais plutôt sa compétition. Sa première expérience vidéoludique et compétitive était sur Team Fortress 2. Le FPS à multiple classes de Valve grimpait en popularité au fil des jours grâce à son système de chapeaux révolutionnaire. Le jeu avait un côté compétitif très intéressant et de cette compétition se créa des noms qui devinrent légendaires. Seagull, NiCoGdh… Ils sont tous passés par là. Mais Tek36, lui, laissa une marque imposante sur la scène lors de son passage. D’abord dans des ligues françaises, Théo s’intéressa à l’Europe très rapidement et aux diverses LANs existantes. Il passa par plusieurs équipes de renommée de TF2 : Punchline, Broder, Epsilon, Nerdrage… tous ces noms étaient parmi les plus reconnus de la scène. Epsilon comptait notamment KnoxXx, numlocked, Mike (aujourd’hui Mikeya) et Flippy. Chez Nerdrage, 36 fit la rencontre de Zebbosai, l’ancien joueur de Florida Mayhem.

Durant toute sa carrière, ses résultats furent excellents : deux fois second à l’Insomnia, le seul tournoi international de l’époque, victoires consécutives aux Gamers Assembly 2013/2014 et de nombreuses InsaLan et Epsilan. Tek36 n’était pas un simple joueur compétitif de TF2 : c’était une légende, et son héritage fut prisé par de nombreuses personnes.

Lors de son arrêt de TF2, un autre jeu compétitif l’attendait de pied ferme : Overwatch. Tek36 s’y lança lors de la troisième vague de la bêta. À ce moment précis, il se lança dans la compétition sur ce jeu avec l’équipe Gamers2 aux côtés d’anciens de TF2 comme KnoxXx et numlocked. Il arrêta sa licence ici pour s’intéresser à Overwatch à fond. Il alla ensuite jouer pour des équipes françaises et fut notamment joueur pour melty Esports où il retrouva DeGuN, Flippy et NiCoGdh de TF2. À la fin de cette époque, il s’engagea sur une longue pause durant laquelle Tek36 participa à des tournois en équipe, mais de manière moins sérieuse.

Source : melty Esports

Un an et demi plus tard, il fit son grand retour au sein de Wind and Rain en Open Division. C’était fin 2018, aux côtés de joueurs tels que zyKK, Ascoft et Kolsti. L’équipe chuta en playoffs et rata sa qualification en Trials. Tek36 trouva toutefois sa place en Contenders à la suite de son recrutement chez HSL Esports. Pour sa première saison de Contenders, l’équipe se battait avec quatre français : Tek36, Ascoft, zyKK et Hidan. Avec une base similaire à celle de Wind and Rain, l’équipe se dessine comme l’underdog de la compétition et termine sur un top 8 en perdant un match très serré contre One.PoinT, l’équipe de GetAmazed, Hqrdest et SuperPlouk. L’équipe chuta ensuite en Contenders Trials. 

Tek36 était désormais reconnu comme un offtank de haut niveau en Europe malgré cela, et cela lui donna une place chez One.PoinT, l’équipe qui l’avait battu la saison précédente. Sauf que tout ne se passa pas comme prévu : du roster initial au début de la saison de Contenders, seuls deux joueurs sont restés. Le staff a complètement changé, certains joueurs stoppèrent le jeu et d’autres trouvèrent des opportunités à droite et à gauche. Les renforts furent en majorité français avec l’arrivée de zyKK et Flippy en joueurs et Kolsti et Kiyow dans le staff. Chubz fut également appelé, ancien coéquipier de Tek36 chez HSL Esports pendant les trials. Difficile de faire une bonne performance lorsque le roster change toutes les semaines, mais rien n’est impossible : One.PoinT finit top 6 de cette saison en se qualifiant en playoffs sur le fil.

Théo commençait à avoir l’habitude des qualifications sur le fil, et ce n’était pas terminé. La reconstruction du roster de Morning Stars entraîna l’arrivée d’un roster quasiment entièrement français dans la compétition. Tek36 fut sélectionné en tant qu’offtank, comme à chaque fois, et si on le connaît aujourd’hui, c’est pour sa capacité à avaler des ultimes adverses en D.Va : en Contenders, c’est l’offtank qui en avalait le plus, du moins en Europe. Ce roster était donc composé de Chubz, Tek36, Asking, Khegasi, dridro et slur.

Source : Morning Stars

Sauf qu’encore une fois, la saison ne se passe pas comme prévu. Les deux premières saisons furent jouées par Helv à la place de Chubz, ce dernier ne pouvant pas jouer les matchs. Des problèmes internes et personnels vinrent chambouler les plans de l’équipe pour s’améliorer. L’équipe finit en 2 victoires / 5 défaites et se qualifia en playoffs à une carte près. Le dernier match contre Shu’s Money Crew EU fut intense et décisif, mais la structure italienne s’en sortit indemne. L’équipe chuta finalement en quarts, un résultat meilleur que prévu toutefois.

Entre temps, Tek36 fut sélectionné dans le 12 de France. Poko, l’offtank de Philadelphia Fusion était prédestiné à jouer la coupe du monde en premier lieu, mais à la suite de problèmes de santé, il fallait faire un choix entre Shuh et Tek36. Théo se retrouve donc dans l’Équipe de France avec une chance incroyable de faire ses preuves. De la forteresse d’équipe à la BlizzCon : l’offtank spécialisé en D.Va et Sigma est prêt à faire face aux plus grands.

En un rocket jump, il traverse les plus dangereuses péninsules,
Les lois de la physique semblent être franchement ridicules,
Car tout ultime est en réalité soluble,
C’est son histoire.
#avecle6