• Le rythme s’accélère. Nous sommes le 3 juillet, et à l’heure où vous lisez ces lignes, la phase 2 des trials est terminée. Vous l’attendiez avec impatience, c’est le moment d’annoncer la sélection du Douze de France ! Douze joueurs d’exception qui ont su s’imposer parmi l’élite Française sur Overwatch.

• Retrouvez ici le déroulement de la phase 2, l’expérience des trials vue par le coach, la sélection du Douze de France, ainsi qu’une sélection de talents à surveiller.

• Allons-nous retrouver de jeunes talents provenant de la phase 1 ? Regardons ça de plus près.

L’organisation de la phase 2

• Tout comme la phase 1, la phase 2 s’est déroulée sur deux semaines, du 18 au 29 juin. Les horaires varient cependant, avec des trials allant de 22h à 2h du matin, en effet, la plupart des joueurs étant dans des équipes professionnelles, les trials se sont rajoutés en plus de leurs scrims. La première semaine était composée des différents joueurs de P1 et P2, afin de distiller le pool de joueurs, comme en P1. De la même manière, les séances étaient prévues 1 ou 2 jours à l’avance afin que les joueurs s’y préparent.

“La première semaine de la phase 2 ne représente pas une transition aussi importante que la fin de la première phase. Il va y avoir quelques joueurs qui n’ont pas la qualité nécessaire pour se présenter, mais la plupart ont le niveau.” Julien “daemoN” Ducros

• La deuxième semaine présentait un format plus compétitif, avec des équipes fixes pour toute la semaine, ou plus ou moins similaires au fil des sessions, avec les joueurs qui ont le plus marqué ces trials. Pour ne pas donner de désavantage aux autres joueurs, des sessions ont été également organisées pour obtenir plus d’informations, et éventuellement changer la balance sur leur potentiel. Cependant, comme pour la P1, les emplois du temps de chacun ont rendu le processus chaotique, et n’ont pas donné l’occasion à Julien “daemoN” Ducros de présenter un format sans faille.

“Dans un premier temps, une grande partie des joueurs P1/P2 n’étaient pas disponibles les week-ends, week-ends que je voulais utiliser pour donner une “seconde chance” à certains, réévaluer leur potentiel une dernière fois. Mais les semaines n’étaient pas épargnées non plus. Créer des formations équilibrées, prévoir certaines absences car les sessions ne sont pas nombreuses… C’était un challenge, qui ne fut pas arrangé par le manque de temps pour préparer tout ça, et encore moins par les différentes compétitions ongoing/upcoming OWL et Contenders qui demandent beaucoup de temps.” Julien “daemoN” Ducros

Retours sur les premiers trials de Coupe du Monde sur Overwatch

• Le changement de méthode de recrutement par rapport aux éditions 2016 et 2017 a été très bien accueilli par la communauté et les joueurs. En effet c’est la première fois que le comité organise des trials à grande échelle, donnant l’opportunité à chacun de prouver leur potentiel.

“Les trials étaient une expérience réellement enrichissante. Une coupe du monde, où il est possible de se dévoiler au monde entier, ça fait rêver, et la plupart des joueurs ont démontré les efforts et la motivation demandés pour tenter d’atteindre le Graal. Le timing, le format et ce qu’il y a éventuellement à l’arrivée, tout était bon pour des trials compétitifs où chaque joueur présent montre leur plein potentiel. De nombreuses surprises dans un pool de joueurs que je ne connaissais que brièvement, et qui donne espoir sur une arrivée conséquente de joueurs à fort potentiel dans le top Français. C’est de ça dont je voulais être témoin, principalement, et j’ai été servi.” Julien “daemoN” Ducros

• La France a la chance d’avoir un gros pool de talents, et l’idée derrière ces trials a été de tester ces jeunes talents Français qui ne sont pas spécialement mis en avant sur la scène. Au-delà de l’OWWC, gardons à l’esprit que de bonnes performances en trials peuvent faire office de tremplin dans la carrière de certains, comme le coach Français l’a expliqué dans une vidéo précédente où il présentait ses plans s’il était élu.

“En ce qui concerne l’impact sur la “carrière” des joueurs post-trials, l’idée était là. Ouvrir ça aux joueurs du Top 150, effectuer plusieurs phases de trials et rendre le tout le plus compétitif possible, c’était un projet que j’avais depuis quelques mois, et que je voulais absolument tester. Aujourd’hui c’est chose faite, et le résultat était très bon”. Julien “daemoN” Ducros

• Cependant, tout n’était pas rose lors des trials. Il faut savoir que plus de 70 joueurs au total ont répondu présents. 70 emplois du temps et profils différents, 70 personnes avec une volonté farouche de s’intégrer en Equipe de France. Cela demande beaucoup d’organisation, et heureusement notre coach n’était pas seul.

“Nombreux sont les facteurs qui ont rendu la fondation de ces trials moins solide qu’au départ. Le timing en faisait partie. Je n’étais vraiment, vraiment pas sûr d’intégrer l’Équipe de France cette année, et j’ai été un peu pris de court en plus du travail en OWL. Néanmoins, entouré de notre comité français, ainsi que du duo Sadura et HammerKick qui ont présenté une motivation et une présence sans faille, cette motivation de donner un maximum pour nos talents Français n’a jamais été fragilisée. Et je suis aujourd’hui très fier de pouvoir compter sur ces personnes qui ont été un réel soutien lors de cette période !” Julien “daemoN” Ducros

• Julien “DaemoN” Ducros a tiré des enseignements de cette première expérience de trials. S’il avait la chance d’intégrer l’Équipe de France une nouvelle fois, il présenterait un meilleur système aussi bien pour les joueurs que pour le staff évaluateur.

“Je pense qu’il est très important pour Blizzard de donner une marge de cinq, dix jours pour les coachs. Dans un tel cas, il est possible de démarrer les préparatifs, et contacter les différents joueurs concernés afin qu’ils puissent adapter leur emploi du temps avec le coach en question. Surtout quand ces derniers sont en OWL ou en phase de training des Contenders.”Julien “daemoN” Ducros

• Cette année l’accent a été mis exclusivement sur l’évaluation de chaque joueur. Tout l’aspect média a donc été mis de côté volontairement. Le plus important pour cette première édition de trials était d’investir le temps disponible dans de bons processus afin de commencer sur des bases solides.

“Pour ces trials, encore une fois par le manque de temps, de moyens, j’ai préféré me concentrer sur un aspect totalement compétitif. Découverte de talents, analyse approfondie de ces derniers, des joueurs expérimentés, du mélange de ces deux pools. En comparaison, certaines équipes ont fait des streams, ont préparé un format assez classique, surtout pour certaines qui comptent un pool conséquent de vétérans en OWL. Je sais que ce sont des ajouts qui intéressent forcément notre communauté Française AvecLe6. Cependant je suis un perfectionniste, tout comme Troma -sans vouloir m’avancer- et il était préférable de se concentrer sur le building. L’année prochaine, je suis sûr qu’un aspect média sera développé. De là, une vraie mise en avant pour les joueurs sera présentée pour toute la communauté casual et compétitive, et propulsera AvecLe6 une nouvelle fois comme le meilleur projet national parmi les équipes en Overwatch World Cup.” Julien “daemoN” Ducros

La sélection du Douze de France

• Sans plus attendre, découvrez la sélection du Douze de France, accompagnée des commentaires du coach.

“Il fut très compliqué de monter ce Douze de France, un véritable cauchemar même, pour la simple et bonne raison qu’une bonne poignée de joueurs mérite amplement d’être considérée comme l’élite Française.” Julien “daemoN” Ducros

Tableau récapitulatif du Douze de France avec les commentaires du coach

Tableau récapitulatif du Douze de France avec les commentaires du coach

En parallèle au Douze de France, les talents à surveiller

“Aujourd’hui je dévoile quelques noms, un pool de joueurs que j’appellerai cette fois-ci “nos talents”. Il me sera difficile de mettre en avant tout le monde, même si j’en suis capable, je vais donc présenter les quelques joueurs qui m’ont vraiment marqué.” Julien “daemoN” Ducros

Tableau présentant les talents à surveiller, accompagné des commentaires du coach

Tableau présentant les talents à surveiller, accompagné des commentaires du coach

• Il ne reste que quelques jours avant l’annonce officielle des 7 joueurs qui vont participer à la Coupe du Monde cette année.

• 7 joueurs qui vont honorer la France par leur dévouement total à la compétition, et qui nous l’espérons vous feront vibrer comme l’an passé !

#AvecLe6, tous ensemble !

586846c383168721cda164f168b3e68bLLLLLLLLLLLLLLLL