Il était une fois, l’Équipe de France Overwatch 2018.
Parmi sa sélection, un joueur DPS.
Un gros joueur de Fatale et de Tracer.

C’est Terence “SoOn” Tarlier.

Source : Blizzard Entertainment

Nous sommes le 29 septembre 2016; à l’ELEAGUE Arena. Tour de Lijiang, centre de contrôle. Misfits mène 2 à 1 face à EnvyUs, et 2 à 1 sur la carte. Nevix lance une orbe à gravitons.
Avant de mourir de la Graviton de Cocco, SoOn envoie sa bombe à impulsion dans l’ultime de Nevix. Il élimine trois joueurs, et élimine les chances de victoire de EnvyUs. Pour la seconde fois de l’histoire d’Overwatch, le géant EnvyUs était à terre, abattu par les jeunes talents de Misfits.

Parmi eux, il y avait SoOn.

Né le 4 février 1994, SoOn passe une enfance de français ordinaire, mais bercée par les jeux vidéos. Christophe Tarlier est son père, et à l’époque, c’était un véritable fanatique d’informatique et de jeux vidéos. Aujourd’hui, Christophe est également dans l’esport et a fondé sa propre association : Aera Esport. Une passion transférée à son fils, et pour cause. SoOn possède à son actif un bac professionnel “Systèmes numériques électroniques”. Il décida ensuite de s’orienter vers un BTS systèmes électroniques. Sa croissance en tant que personne et en tant que joueur se fit avec ses études. Jusqu’à Overwatch.
Mais commençons par le commencement. C’est dès ses quatre ans qu’il commence à jouer sur l’ordinateur de son père, ce qui ne durera pas puisqu’il obtiendra son premier PC à cinq ans.

Et pas pour jouer à n’importe quel jeu.

SoOn fit ses premiers pas sur Quake 3 avec son père.
Quake, c’est l’une des licences emblématiques du fast FPS multijoueurs, un des premiers gros jeux esports, qui continue d’ailleurs de vivre avec Quake Champions. Il se fit donc la main sur les FPS, en compagnie de sa famille. Quoi de mieux que de jouer avec son propre père pour lancer/développer son esprit compétitif ?

Ce n’est toutefois pas sa seule expérience de jeux de tir. Battlefield, Call of Duty… les classiques en soit. Il y a touché. Et il n’a pas hésité à faire des LANs sur ces jeux. Mais attention : les LANs de l’époque ne sont pas celles d’aujourd’hui. On y allait pour jouer et pour s’amuser, on ne cherchait pas forcément de performance ou un cashprize. Mais on y retrouvait les gros jeux de l’époque : Quake, Counter-Strike, Age of Empires…

Tiens d’ailleurs, Counter-Strike. Ce nom vous est familier ? J’espère bien. C’est LA référence du FPS de l’époque, à laquelle SoOn sera attirée avec la sortie de Counter-Strike Source, un des rares jeux achetés par ses parents, puisqu’ils ne lui achetaient pas les jeux, le forçant à se rabattre sur des jeux gratuits style MMO-FPS, une mode d’ailleurs toujours existante aujourd’hui.
Mais bref, pour faire simple, c’était sa première grosse expérience compétitive, et déjà que son activité de jouer lui prit beaucoup de temps après les cours, cela s’est amplifié. A cette époque, l’esport commençait à devenir sérieux, et les LANs également. Evènements qu’il n’a pas hésité à faire, en parallèle de ses études.

Le premier choix important de la carrière de SoOn, c’était un changement de jeu. Counter-Strike : Global Offensive était sur le point de sortir. En même temps sortait Shootmania.
Il avait deux choix : soit il continuait la route Counter-Strike en allant sur CS GO, soit il tentait l’aventure ShootMania.

Il a tenté l’aventure ShootMania. Le choix était moins risqué que CS GO, un jeu qui serait rempli de vétérans, jeu dans lequel il serait dur de percer. ShootMania était une grosse opportunité pour lui, et il l’a saisie.

Sources : ESWC et Lanf3ust (team aAa)

Il fit rapidement connaissance de son compagnon de toujours, Benjamin “uNKOE” Chevasson, un de ses coéquipiers de marque sur Shootmania, et se fit remarquer très rapidement. Un joli début de carrière, qui était prête à fleurir encore plus.
Car oui dans tout ça, Overwatch était en préparation chez Blizzard, et à sa sortie en 2016, l’esport devenait un mouvement absolument gigantesque. Une seule question trônait dans sa tête : continuer le master en électronique ou tout laisser de côté et tenter sa chance sur ce nouveau FPS.

Vous connaissez sa réponse. Celle-ci conclut le premier chapitre de notre histoire et ouvre le second.

Les débuts d’Overwatch de Terence ne sont pas les plus populaires, et notamment son premier rôle. SoOn n’a absolument pas commencé en DPS : il adorait jouer Zarya et Chopper. Oui, le SoOn de 2016 voulait jouer off-tank. On aurait pu avoir une autre version de Poko, mais le destin en a décidé autrement.
Accompagné de uNKOE, il rejoint sa première équipe, une équipe avec quelques français, composée de HAL, Stermy, aKm et Winz. Cette équipe ne durera pas longtemps, et une deuxième sera formée avec ces noms :

aKm, winz, Kryw, nadir, uNKOE, SoOn.

Au début du jeu, les rôles n’étant pas encore très définis, tout le monde souhaitait tenter sa chance en DPS, et cette équipe n’y fit pas exception.
Il fallait faire des sacrifices, et c’est uNKOE et winz qui les ont fait. uNKOE voulait aussi jouer DPS et décida de passer support. SoOn est donc resté sur son rôle d’off-tank, étant donné que, comme uNKOE, il s’en fichait un peu de son rôle à ce moment-là. Pour ce qui est de winz, il fit ses premiers pas sur Lucio.
Les entraînements ont donc commencé. Un joueur s’ennuyait : c’était winz. Le fait de changer de rôle ne dérangeait pas SoOn, qui proposa donc à son coéquipier d’effectuer un passage en off-tank et donc lui, en Lucio.

L’équipe ne restera pas ensemble très longtemps, mais l’aventure avec Kryw continua de plus belle.
L’équipe Graviton Surge fut formée par le futur aigle. Mais dans cette équipe SoOn ne sera ni offtank, ni support.

Kryw lui a proposé une place de DPS.

Ils seront rejoints au début par kr4tosdigga, Skipjack, Nevix et Zebbosai, ces deux suédois étant actuellement en Overwatch League.
Cette équipe sera, quelques semaines plus tard, signée par Misfits, structure qui se trouve aujourd’hui en Overwatch League sous le nom de Florida Mayhem.
Malheureusement, pas mal de soucis personnels concernant les joueurs ont forcé l’équipe à changer pas mal de joueurs et de même avoir des remplaçants à l’Overwatch Open 2016, un des gros évènements de l’époque.

Un troisième français rejoindra les rangs : Hidan, en support. Skipjack sera remplacé par ryb.

Avec ces changements, l’équipe se lance dans l’Overwatch Open 2016. Un moment marquant dans la carrière de SoOn.

C’est sa première victoire majeure, et pas des moindres.

Leur seule défaite était en groupe, contre la version mi-française mi-suédoise de Rogue, avec donc en français aKm, winz, uNKOE et KnoxXx. Ils auront toutefois leur revanche face à Rogue dans un match très serré se concluant sur un 3 à 2.
EnVyUs les attendait ensuite dans la finale Europe contre Amérique du Nord. EnVyUs, c’était les titans de Overwatch de l’époque, considérés comme imbattables. Pour chiffrer cet invincibilité : cinquante-sept matchs remportés à la suite. Et pas des games, des MATCHS.

Qui arrêta cette folie ? Rogue eux-même. C’était le mois juste avant.
Et il n’y aura pas de deuxième folie.
Car Misfits va les battre, trois à un.

Tout comme Rogue, Misfits étaient rentrés dans la légende en étant l’une des seules équipes à terrasser la structure américaine.

Source : Blizzard Entertainment

La composition Misfits ne resta pas ensemble pour très longtemps. L’un des moments les plus intéressants de l’esport Overwatch se produisit, avec un échange à trois voies.

Qui sont les acteurs principaux ? Rogue, Luminosity et Misfits.
Quels ont été les mouvements ?
Misfits devient entièrement suédois, avec l’arrivée de TviQ et Reinforce.
Luminosity récupère deux des français de la structure au lapin : Hidan et Kryw.
Rogue devient PRESQUE entièrement français, avec l’arrivée de Skipjack et SoOn.

Skipjack restera pour la durée d’un tournoi. Il sera vendu à Laser Kittenz.
Son remplaçant ? Pas un tank, non. Un DPS : NiCO.
Oui.

Rogue s’est formé.
Le 6 était né.
Né pour dominer.

Source : avecle6

 

Avec Rogue, SoOn domina toutes les équipes occidentales. Pour ce qui est des coréens, ça n’est pas passé, notamment lors de leur tentative à l’APEX Saison 3, avec une élimination lors des phases de groupes. Le tout sera suivi toutefois par la Coupe du Monde 2017. SoOn la fit avec Rogue sous les couleurs de la France. Une quatrième place après une défaite face à la Corée en demi-finales puis face à la Suède pour la médaille de bronze sera son résultat.
Rogue se dissout un peu avant cette coupe du monde, qui sera donc leur dernier tournoi.

Mais la carrière de SoOn continua de plus belle.

L’Overwatch League l’attend, chez LA Valiant. Avec son partenaire uNKOE, il est recruté par la structure à l’ange. Chez Valiant, SoOn était là en DPS, devenu son rôle principal. La saison n’a pas forcément très bien commencée, mais cela s’est amélioré avec l’arrivée de SPACE qui eut 18 ans et celle de Custa, échangé contre uNKOE, son coéquipier de toujours.

Mais l’arrivée qui changea sa manière de jouer, ce fut celle de Bunny. Bunny étant une excellente Tracer, SoOn décida de se spécialiser sur Fatale.
LA Valiant sont maintenant en playoffs de l’Overwatch League. On peut dire que ça a fonctionné.

Ce rôle de DPS que SoOn possède, finalement, est venu un peu par hasard. Il est entré dans l’idée de jouer offtank, mais a dû se sacrifier en passant support. On lui a proposé de jouer DPS, et ça a fonctionné. Il est donc resté sur cette voie, et dans la spécialité hitscan : Tracer, Soldier, Fatale, des personnages qui peuvent tuer une Pharah. Surtout de la Fatale en ce moment, un héros qui détermine l’issue de beaucoup de fights par le biais de duels de snipers ou de picks importants.

Rôle qu’il tiendra en Équipe de France pour la seconde fois.
SoOn est à nouveau AvecLe6 cette année, et va montrer le meilleur de lui-même, pour la France et pour une victoire.

Overwatch League. Coupe du Monde. Soon au sommet.
C’est l’épopée de Terence “SoOn” Tarlier.
Son histoire.
#avecle6

Suivez-le sur Twitter
En live sur Twitch

Ecrit par @HammerKick_OW avec l’aide de @SoOn99
Assisté et relu par @NannaOW
Traduit en anglais par @ChabaLoutre

5a2e83052c89e937fea4f1511cfb74e00000000000000000000000