Il était une fois, l’Équipe de France Overwatch 2018
Parmi sa sélection, un homme flexible comme le drapeau tricolore.
La valeur sûre quelle que soit la situation.
C’est Nicolas ‘NiCO’ Moret.

 


Source : Lanf3ust

Nous sommes le 4 juin 2017, à Krefeld en Allemagne. La grande finale du Overwatch TakeOver 2 opposant Rogue à eUnited bat son plein, et les français de Rogue sont sur le point de l’emporter. Il reste 30 secondes pour pousser le convoi jusqu’à la fin de Numbani, convoi qui n’a pas été poussé jusqu’au bout par eUnited. Alors que les eUnited tentent une dernière contestation, celle-ci sera de courte durée. Avec son Choc Sismique, KnoxXx met à terre le Lucio et Genji adverse. La Transcendence d’uNKOE suivie par le Mur du Son de Winz seront là pour assister le reste de la composition qui tient à distance eUnited et termine la carte malgré une belle Bombe à Impulsion de Vallutaja,. C’est une victoire Française pour Rogue dans un tournoi majeur sur Overwatch, une victoire obtenue sans trop de difficultés.
C’est donc à la suite de ce tournoi que le joueur flex de l’équipe obtient son premier titre de vainqueur de majeur sur OW , tandis que pour la plupart des joueurs de Rogue, il s’agissait d’une nouvelle performance à ajouter à leur palmarès.

 

Ce joueur n’était autre que NiCO.

 

Né le 19 mars 1995 à Coulommiers, NiCO débuta une vie tout à fait classique, en suivant un parcours scolaire standard passant par un bac S et un BTS Gestion et Maîtrise de l’Eau. Tout à fait classique ? Pas totalement. Si la plupart des parents de sa génération ne connaissaient rien aux jeux vidéos, c’est ici totalement l’inverse. NiCO a été bercé par les jeux vidéo. Ses parents sont de gros joueurs de MMOs et ont été jusqu’à emmener leur fils visiter les contrées d’Azeroth et dans tous ses recoins et mystères, dans World of Warcraft. NiCO faisait beaucoup de quêtes et de raids en leur présence. Le MMO est un très bon moyen de créer des liens sociaux avec ses partenaires de jeu, et cela s’applique même à sa propre famille ! C’est la naissance d’une complicité particulière mais surtout, une relation de confiance. Ses parents n’ont jamais été stricts sur ses études ou sa croissance : leur fils s’autogérait purement et simplement. Il a donc pu, en parallèle de ses études, se concentrer sur sa passion pour le jeu. Si World of Warcraft resta un jeu auquel il jouera très régulièrement, il voulut changer d’air. Il se lança alors dans les FPS et plus particulièrement les fast fps. Il s’agit simplement d’un jeu de tir à la première personne caractérisé par une vitesse de déplacement des joueurs très rapide, nécessitant des réflexes très solides et d’une visée quasi parfaite. Ce type de jeu apporte énormément de compétences aux joueurs qui s’y adonnent : leurs réflexes sont mis à l’épreuve ainsi que leur capacité d’adaptation. Pour faire simple : ce type de jeu demande BEAUCOUP de maîtrise.

Le fast fps qui a vraiment développé les mécaniques de NiCO et a posé les bases de son développement en tant que joueur, c’est Half-Life 2 : Deathmatch. Il excellait dans les deux domaines principaux : le duel et le jeu en équipe. Il fit donc ses preuves sur celui-ci, remportant divers tournois online. Les possibilités étaient infinies, néanmoins Valve n’est pas parvenu à garder ses joueurs sur cette saga.
Il fallait donc tourner la page. NiCO resta sur le même moteur, puisqu’il se mit à Team Fortress 2, le FPS déjanté de Valve. Contre toute attente il eut une scène compétitive relativement active, que NiCO intégra rapidement et vers un grand succès. Il fit donc ses preuves en tant que Scout de très haut niveau et remplit son palmarès de victoires avec l’équipe E-SHOCK. Vous reconnaîtrez sans doute la grande majorité de ses coéquipiers, puisqu’à un joueur près, ils ont tous transitionné sur Overwatch : Izzy de That’s a Disband aujourd’hui chez Shu’s Money Crew avec notamment Kolsti présent dans le 12 de France, DeGuN, actuellement streamer OverSquad qu’on reverra plus tard dans la carrière de NiCO, Hidan qui a joué chez Skyfoxes en Contenders NA récemment et baud, actuellement chez Eagle Gaming aux côtés de NiCO. Le dernier joueur, droso, continue actuellement sa carrière sur Team Fortress 2.
Ce joli petit groupe fit donc mal en France et en Europe, remportant des LANs françaises, des tournois saisonniers européens et une coupe du monde, rien que ça.

.
Source : Insomnia

Si Half-Life 2: Deathmatch a construit les mécaniques de NiCO, Team Fortress 2 a construit sa carrière : à la fin de son passage sur le jeu, il était reconnu comme un des meilleurs joueurs français et européen. Cette reconnaissance attira l’oeil de moonL, qui avait un projet : regrouper les différents top français des jeux actuels et former une équipe pour la structure melty, sur un jeu qui était sur le point de passer en bêta fermée : Overwatch.

C’est le 5 septembre 2015 que la structure annonce son arrivée sur le jeu. Accompagné de KabaL, Kryw, moonL, DeGuN et Baud (les deux derniers étaient des anciens coéquipiers de E-SHOCK), ses premiers pas sur le jeu furent des pas de géant. L’équipe, soucieuse de créer une certaine cohésion se lança sur d’autres jeux pour mieux se connaître. Lors du recrutement par Melty, ils seront invités pour tester Overwatch à Prague, et après quelques heures de jeu, NiCO était convaincu. Le jeu lui plaisait. Il signera son contrat ensuite : pour la première fois, NiCO allait être payé pour jouer. Les bonnes performances se sont ensuite enchaînées entre évènements en ligne et hors-ligne. Melty était devenue une des meilleures équipes européennes de son époque. Malheureusement, cela ne durera pas. La structure fermera sa section esport en octobre 2016, et l’équipe se dissoudra en même temps. Les restes de cette équipe ? L’équipe Bonjour. Une semaine après sa formation, cette écurie fera une belle performance dans l’Alienware Monthly Melee de novembre avec un meilleur résultat que Misfits. L’équipe au lapin comprenait à l’époque SoOn et était un véritable titan européen sur la scène.

Sur cette même scène européenne, quelques semaines plus tard, une équipe devait reconstruire son roster. C’était Rogue. En décembre 2016, NiCO fut contacté pour rejoindre Rogue et former une équipe entièrement Française. Le joueur sera finalement annoncé dans la composition le 24 février 2017. Le 6 était né.

Cette composition gagnera de nombreux tournois grâce à sa triple dps, où NiCO jouera Genji. Sa victoire la plus notable sera à la TakeOver Overwatch 2. Sur l’intégralité du tournoi, Rogue ne perdra que trois cartes et remportera la victoire 3 à 1 face à eUnited, une équipe dominante en Europe à l’époque. NiCO jouait surtout D.Va dans ce tournoi-là. Rogue était très entraîné, sortant d’un bootcamp en Corée pour participer à l’APEX, le grand tournoi qui regroupait alors les meilleures équipes coréennes. Depuis le début de sa carrière, NiCO n’avait pas remporté de tournoi aussi important et cette victoire boosta sa carrière, sa motivation et son envie d’aller le plus loin possible.
Avec ses coéquipiers, il sera sélectionné pour représenter la France à la Coupe du monde d’Overwatch 2017. Dernier tournoi avec Rogue puisque l’équipe se séparera fin octobre, n’ayant pas trouvé sa place en Overwatch League. NiCO terminera quatrième avec son équipe, à la suite d’une défaite face à la Suède lors du match pour la médaille de bronze.

Source: Robert Paul for Blizzard Entertainment

Heureusement, au même moment, une nouvelle structure Française faisait son apparition : Eagle Gaming. NiCO participa aux essais et sera finalement sélectionné avec KnoxXx dans l’équipe. Aujourd’hui, il en fait toujours partie, avec cinq victoires pour zéro défaites à leur palmarès pour finalement s’incliner en quart de finale face à Team Gigantti.
Et la saison 2 ? Son équipe a tout simplement rasé les meilleures équipes européennes avec des performances impressionnantes. En plus de le retrouver pour la Coupe du Monde à Paris, vous le retrouverez également pour la finale des Contenders EU. Sa victoire en demi-finale contre la Team Gigantti, qui a notamment sorti l’équipe en saison 1, l’a empli de joie.

Source : Eagle Gaming

De par son expérience venant des autres jeux, NiCO a pu se mettre à l’aise très rapidement et n’a pas hésité à jouer les personnages demandant beaucoup de mécaniques. Chez Rogue, il était connu pour son Genji et s’était spécialisé dans les héros à projectile. À la suite d’un changement de meta, il fit une transition en off-tank et a dû apprendre à jouer D.Va et Zarya. Chez Eagle Gaming ? Il fait les deux. NiCO est un réel flex, capable de jouer du DPS avec Tracer et Genji à de l’off-tank avec D.Va. Dans Overwatch, ce rôle est très complet et requiert d’être capable de s’adapter à toutes les situations en jouant le héros nécessaire. NiCO correspond parfaitement à la description : il peut se permettre de jouer DPS et off-tank à haut niveau et est capable de faire la différence. Un joueur complet, tout ce qu’il y a de plus proche de la définition de ce mot. “Complet”.

Cette qualité sera très utile pour son équipe, et il sera en mesure de donner la victoire à son pays, la France. Pour sa deuxième sélection, NiCO est là pour montrer qu’il n’y a pas plus flexible et plus fort que lui.

Bercé par les jeux vidéo, accueilli par le skill.
Un aigle flexible qui n’a aucun égal.
Une motivation illimitée.
C’est son histoire.
#avecle6

Suivez-le sur Twitter
En live sur Twitch

Écrit par @HammerKick_OW avec l’aide de NiCO
Assisté et relu par @NannaOW
Traduit en anglais par @ChabaLoutre

Source de l’image mise en avant : Lanf3ust

31ed7653d97665f0e73620e8904f59c8................