Il était une fois, l’Équipe de France Overwatch 2018
Parmi elle, un soutien qui tire ses fléchettes pour le bien comme pour le mal
Un homme dont l’harmonie et la discorde altèrent tout assaut frontal
C’est Benjamin « uNKOE » Chevasson

 


Source : Robert Paul for Blizzard Entertainment

 

Nous sommes le 21 octobre 2016 à Cologne. Dans l’affrontement terrible entre EnvyUs et Rogue, KnoxXx sauve de justesse winz sur sa Zarya à un point de vie près, ce qui lui permet de lancer une orbe à gravitons décisive. TviQ est capable de suivre cette capacité ultime avec une Bombe à Impulsions dévastatrice. L’équipe Rogue reprend ainsi le contrôle du point, et sur un splendide engagement de Reinforce, le contrôle de la situation dès la fight suivante. Les prolongations sont lancées, mais le résultat est déjà là, et une page de l’esport Overwatch est sur le point d’être tournée : la série de victoires d’EnvyUs venait de se terminer sur une défaite face à Rogue, devenue la meilleure équipe du monde. On se souviendra de six hommes habillés en bleu clair heureux d’avoir réécrit l’histoire.

 

Parmi ces hommes, il y avait uNKOE.

 

Né le 24 décembre 1995 à Nevers, la vie d’uNKOE démarrait tranquillement avec une voie toute tracée vers les travaux manuels : Benjamin prit part à des études en alternance, dans le but de devenir électricien par le biais d’un CAP éponyme. Toutefois une autre voie croisa celle des travaux manuels : les jeux vidéo. Durant son CAP, uNKOE prit son pied sur Unreal Tournament mais sans s’intéresser au côté compétitif. UT était alors le concurrent direct de Quake au niveau des fast-FPS. Les deux jeux ont des similitudes mais arrivent tout de même à se démarquer : Quake de par ses mouvements fluides et Unreal Tournament de par ses armes plus inventives et un gameplay un peu plus technique. uNKOE était donc attiré par ce style de jeux, et c’est ainsi qu’en 2012 la carrière compétitive d’uNKOE commença avec le jeu ShootMania. La licence de Nadeo se voyait révolutionnaire de par un mode de jeu compétitif particulier à trois défenseurs contre un attaquant qui fut joué dans la majorité des compétitions. Si ShootMania n’a pas révolutionné l’esport comme prévu, le jeu aura lancé diverses carrières dans cette voie. En parallèle de ses études et de son travail d’électricien, uNKOE se lança à l’assaut des meilleures compétitions aux côtés de son partenaire de choc qu’il suivra tout le long de sa carrière sur ShootMania : Terence Tarlier plus connu sous le nom de SoOn. Le duo rejoint aAa et balayera la scène d’un coup très vif : titres de champion du monde obtenus grâce aux ESWC, tournois majeurs remportés online et offline avec notamment les GamersAssembly. Le duo SoOn/uNKOE était devenu le duo français de référence sur ShootMania, et leur palmarès ne faisait que grossir. Grâce à ce palmarès, uNKOE était reconnu comme un des meilleurs joueurs compétitifs en France, tout comme son acolyte SoOn.

Source : ESWC (les deux images)

Avec toute cette reconnaissance, uNKOE reçut fin 2015 un accès à la bêta fermée d’Overwatch.

uNKOE fit partie de la fameuse équipe française composée de SoOn, aKm, winz, Nadir et Kryw qui dura un certain temps. L’accès étant limité à l’époque, les premières équipes se formaient avec la crème de la crème. Moins de joueurs signifie des parties de plus haut niveau quasiment tout le temps. Les très bons joueurs jouaient tout le temps ensemble, et cela a permis de créer des liens et à certains joueurs de se faire repérer. Ainsi se sont formées les équipes de EnvyUs (ayant pour nom team iddqd avant d’être récupéré par la structure, à ne pas confondre avec le joueur), Misfits et REUNITED. Ajoutez à cette liste Rogue, la première grosse équipe de uNKOE. Lorsque la structure proposa à son équipe avec winz et aKm de les rejoindre, leur offre était alléchante, bien qu’elle présentait un désavantage : uNKOE devait se séparer de SoOn, qui n’était pas inclus dans la proposition. À la suite d’une discussion entre les deux compères, il fut conclu que l’entrée chez Rogue d’uNKOE était très importante pour la suite de sa carrière. C’était la meilleure chose qui pouvait lui arriver, surtout qu’avec cette équipe, uNKOE allait pouvoir vivre de sa passion. Il quitta donc son travail d’électricien et accepta l’offre de l’équipe à la classe de World of Warcraft assez fourbe. Ainsi, naquit la première itération de Rogue, triple français et triple suédois : uNKOE, aKm, winz, Mendokusai, TviQ et Reinforce. Mendokusai sera remplacé par iddqd et après la TakeOver 1, ce dernier sera remplacé par KnoxXx, créant ainsi la deuxième itération de Rogue. Celle-ci rejoindra des équipes du niveau de REUNITED et EnvyUs sur la page de garde de l’histoire d’Overwatch comme l’une des équipes phares du début du jeu. Dans cette pièce de théâtre en deux actes, nous suivons la palpitante histoire d’uNKOE dans la structure Rogue. Commençons.

Notre premier acte s’intitule “la destruction de séries de victoires” et se déroule à l’Atlantic Showdown. Rogue s’était qualifié pour les phases finales et affrontait EnvyUs en demi-finales. Fut ensuite joué l’un des matchs les plus serrés que Overwatch n’ait jamais vu. Cinq cartes seront nécessaires pour départager ces deux géants. Pour l’emporter, il fallait trouver un moyen d’escalader le colosse, de trouver son point faible puis de planter sa lame pour terminer le combat. Qui l’a fait en premier ? Les hommes à la dague ! L’équipe Rogue, par le biais de cette dernière manche, planta sa dague droit dans le coeur des joueurs de EnvyUs à la suite d’une Tour de Lijiang serrée et de sauvetages in extremis dont on se souviendra. Cette victoire fut tellement importante pour uNKOE qu’il retira son casque alors que la partie n’était pas terminée, tant l’excitation était à son maximum. La série d’une cinquantaine de victoires consécutives s’était alors achevée pour EnvyUs.

À l’entracte, uNKOE voyagea en Chine pour l’APAC, où l’équipe remportait une nouvelle victoire. Un autre tournoi ne se passa pas comme prévu en Asie : l’APEX. Fin du tournoi en quart de finales et départ des suédois : c’est de cette base que s’est lancé le fameux échange à trois voies. Cet échange a vu Reinforce et TviQ se diriger chez Misfits pour former une équipe entièrement suédoise. uNKOE retrouvait son partenaire de toujours, accompagné de Skipjack. Ce dernier sera vite remplacé par NiCO pour privilégier une communication française.
Ainsi commença le deuxième acte de notre histoire, intitulé #avecle6. Le VI bien connu de tous commença sa domination des terres américaines, gagnant de nombreux tournois face aux meilleures équipes outre-atlantiques et battant notamment les meilleures équipes européennes à la TakeOver 2. L’équipe resta unie une dizaine de mois avant de se dissoudre peu avant la Coupe du Monde 2017, coupe à laquelle uNKOE a pris part avec ses coéquipiers de Rogue. Avec une quatrième place de remportée, l’équipe fit ses adieux sur la scène, ce qui conclut notre premier acte. La parole maintenant à l’Overwatch League.


Source : Blizzard Entertainment

uNKOE trouva une équipe très rapidement. Le 1er novembre 2017, Los Angeles Valiant annonce les supports de son équipe dont uNKOE.

Le jour précédant cette nouvelle, SoOn avait été également annoncé dans la composition de l’équipe en tant que DPS. Ceci montait le nombre de français au lancement de la ligue à trois, en ajoutant Poko chez Philadelphia Fusion. Ainsi la ligue commença. La première étape couronna Los Angeles Valiant d’un franc succès, l’équipe finissant quatrième au classement, aux portes des phases finales. La deuxième étape vit l’équipe passer une phase difficile : quelques changements de rôle en plein milieu (KariV en DPS) et des divergences dans l’équipe font que Valiant ne finira que septième à l’étape 2. La fenêtre d’échanges était dorénavant ouverte, et Los Angeles Valiant décida de faire quelques changements. L’un de ces changements fut fortement discuté dans la communauté comme étant l’un des plus gros et potentiellement impactant échanges de joueurs de la ligue. Dallas Fuel avait besoin d’un flex support de très haut niveau. Los Angeles Valiant avait besoin d’un main support qui pouvait conduire les troupes vers la victoire.
De par cette logique, l’échange le plus évident a été effectué entre les deux équipes : Custa est recruté chez Los Angeles Valiant et uNKOE est transféré chez Dallas Fuel, aux côtés d’aKm. uNKOE savait qu’il aurait moins de temps de jeu chez Valiant car KariV méritait tout autant de jouer et ne se sentait plus à l’aise dans l’équipe. Le choix fut donc rapide, et l’échange fut effectué et annoncé le 2 avril 2018. La deuxième partie de la saison de uNKOE se fit donc chez Dallas Fuel. Les résultats n’étaient pas au rendez-vous à l’étape 3 à la suite de divers problèmes internes et des changements de rôle. L’étape 4, quant à elle, vit Dallas Fuel se qualifier en phases finales à la quatrième position, 6 victoires et 4 défaites au compteur. Son premier adversaire fut NYXL, un adversaire de taille donc. Ce match se soldera sur une défaite, mais Dallas Fuel avait failli remonter la pente, à terre 2 à 0 au départ en remontant 2 partout, mais une défaite sur Dorado conclut la série. Le simple fait de se qualifier en phases finales d’une étape fut toutefois une très belle performance pour l’équipe et une belle manière de conclure la saison. La saison 2 sera dans le viseur de uNKOE avec Dallas Fuel puisque récemment, la structure a annoncée que uNKOE, aKm et d’autres joueurs étaient conservés dans la composition pour la saison à venir.


Source : Robert Paul for Blizzard Entertainment

La raison pour laquelle on connaît uNKOE est pour ses performances en tant que “flex support”. Le flex support, c’est un joueur qui joue notamment Zenyatta et Ana, avec un peu de Moira. Bref, il est capable de jouer la majorité des héros support et donc des soigneurs. Pour citer uNKOE, le flex support c’est “le bon pote”. uNKOE joue un rôle que personne ne voulait jouer à la sortie du jeu : il fallait donc faire des sacrifices pour avoir une composition viable et c’est uNKOE qui prit le rôle de support. Aucun regret toutefois, puisqu’au fil du temps, ce rôle a plu à uNKOE et il est aujourd’hui considéré par la communauté comme un des meilleurs flex supports au monde.

S’il est considéré comme tel, la France ne devrait pas voir ses points de vie atteindre le seuil critique. Notre patrie a besoin d’un soigneur, et uNKOE a répondu à l’appel pour la seconde fois. Mais attention : si cet homme soigne principalement, il reste tout à fait capable de se défendre. Vous risquez d’être surpris.

Un homme qui a fait des sacrifices, oeuvrant pour le maintien et la survie de ses alliés
Les soins puissants de cet infirmer donneront de la force à nos armées
Ennemis, craignez les plaies qu’il peut vous causer
C’est son histoire
#avecle6

Suivez le sur Twitter
En live sur Twitch
Écrit par @HammerKick_OW
Assisté et relu par @Nanna_OW

Source de l’image mise en avant : Blizzard Entertainment – Visuel par  KrapoPlay

6d8749b630d94645094e55160c25aa44::::::::::::::::::::::::::