Il était une fois, l’Equipe de France Overwatch 2018
Parmi sa sélection, un tank divin.
Le bouclier de la patrie.
C’est Benjamin “BenBest” Dieulafait

Source : aAa

Nous sommes le 7 mai 2017, dans la ville de Tours qui accueille la DreamHack et une LAN Overwatch BYOC [Bring your own computer, les joueurs apportent donc tout leur matériel, NDLR]. Les GamersOrigin et les LDLC se battent pour une place en finale, match qui commence par deux parties serrées qui se solderont sur une victoire de la structure au renard bleu. La place en finale est à portée de main, mais GamersOrigin arrivera à remonter au score, deux partout. Les deux équipes doivent donc se départager sur le Temple d’Anubis.

La balle de match est finalement remportée par GamersOrigin. L’un des plus gros reverse sweep de la scène Française vient de se produire, et par là même une nouvelle page de l’histoire d’Overwatch vient d’être rédigée. Cette équipe ne s’arrêtera pas là et gagnera la LAN avec une grande finale expédiée par la composition de GamersOrigin. Troisième LAN au compteur remportée par cette équipe en 2017.

 

Le Main Tank de cette équipe n’était autre que BenBest.

 

Né le 17 novembre 1995, BenBest passa la grande majorité de sa jeunesse à Nice. Il voyageait également beaucoup avec sa famille, mais c’était loin d’être son seul centre d’intérêt. Il faut savoir que sa famille est plutôt sportive, et pour cause : BenBest a pratiqué beaucoup d’activités physiques et de sport dans sa jeunesse. Contrairement à la plupart des joueurs dans l’esport, BenBest n’a pas grandi dans l’Univers du jeu vidéo. Les parents de Benjamin étaient très stricts sur ce sujet, Fifa étant le seul jeu auquel leur fils puisse toucher. La famille Dieulafait veillait à ce que leur fils focalise son attention sur ses études et son développement sportif. Après l’obtention de son bac S, il poursuivit ses études en licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) durant 3 ans. Véritable sportif, éduqué pour l’être, sa voie était toute tracée et il n’en a pas dérivé une seule fois. Le tout en touchant à différents sports, dans l’optique de faire une carrière d’athlète. Il fit donc tout d’abord du Judo sur une courte période pour passer ensuite au football pendant une dizaine d’années. Sa première expérience en sport compétitif ne lui a pas plu, en particulier la mentalité des joueurs le pratiquant. Il changea donc de voie et commença à faire du Handball. Ce sport lui plaisait beaucoup et pour lui il se sentait suffisamment talentueux pour rivaliser avec le niveau national. On peut dire que dans un monde parallèle Benjamin Dieulafait aurait peut être pu représenter la France en Handball… Mais dans notre chronologie le destin en a été autrement. Benjamin finit par perdre progressivement l’envie de s’investir dans cette discipline sportive.

Néanmoins aujourd’hui il continue à jouer au Handball pour le plaisir et s’adonne à  la musculation et la course à pied pour rester en forme. Toutes ses expériences sportives ont développé le mental de BenBest et ont instauré chez lui des valeurs d’athlète ainsi que des bonnes habitudes de vie, comme le fait de manger sain qui est très important quelle que soit la discipline. Tout ce qu’il a appris a été mis en pratique très rapidement. Mais l’esport l’attendait au tournant en lui promettant une belle carrière.

En classe de première, BenBest découvrit League of Legends. Sur sa première année de jeu, il y jouait pour le plaisir et par pur esprit de compétition. Il passe Maître quelques temps plus tard et lors de son arrivée à la fac, il décide d’y consacrer beaucoup plus de temps. BenBest a finalement pu entrer dans un monde dont les portes lui étaient autrefois closes. Sur le jeu, sa participation notable a été celle des Challenge France 2015. Le déclic se fit : il se rendit compte que l’esport était un domaine d’avenir et décida de s’y impliquer davantage tout en gardant ses études en parallèle. Cette passion pour le jeu dura un temps mais finit par s’épuiser ce qui stoppa sa carrière sur League of Legends en mi-2016.

A cette période sortait Overwatch.

BenBest a commencé à jouer au jeu très tôt. Lorsque l’Overwatch League et les plans esports ont été annoncé fin 2016, il décida d’y consacrer la majorité de son temps. Les opportunités arrivèrent assez rapidement. Ses premières expériences en équipe furent avec Noki, joueur lucio et future recrue chez GamersOrigin à l’époque. Il s’est aujourd’hui retiré de la scène pour faire carrière sur PUBG. Tout d’abord dans des équipes Françaises, les deux joueurs décident finalement de se tourner vers des équipes européennes avec plus de niveau en amenant avec eux un troisième Français : Osnazeni. La deuxième partie de sa carrière sur le jeu commença lorsque Noki fut appelé par GamersOrigin. La structure commençait alors à se faire une place sur la scène européenne avec un roster entièrement Français.

Le départ de Kolsti pour Movistar Riders a laissé un poste vacant en tant que Main tank  et c’est BenBest qui a été choisi pour le remplacer. C’est ainsi que débuta son aventure chez GamersOrigin, une belle aventure même.

Entre bootcamps, LANs et temps d’entraînements, il n’avait plus le temps de se consacrer à ses études. Il décida donc de les arrêter et de passer à la vitesse supérieure. A cet instant, BenBest était devenu un athlète. Son éducation l’a dirigé dans cette voie et le sport reste une activité qu’il pratique à côté de sa vie professionnelle. Sa carrière prit un tournant décisif depuis son adhésion à GamersOrigin.

Les joueurs composant cette équipe avaient tous le même objectif : se faire un nom et percer. Deux d’entre eux ont à ce jour stoppé leur carrière sur le jeu : Narwak et Noki. Les trois autres coéquipiers de BenBest sont encore en lice, et pas dans n’importe quelles équipes. HyP, qui est notamment dans la sélection du 12 de l’Equipe de France, est aujourd’hui chez Eagle Gaming accompagné de Leaf, également ancien GamersOrigin. Le dernier joueur n’est autre que Poko, aujourd’hui chez Philadelphia Fusion et également sélectionné en Equipe de France. Vous découvrirez son histoire très bientôt sur le site !

La réputation de Benjamin ne se fit pas attendre, il devient rapidement aux yeux de la scène Française un des meilleurs main tank, avec un palmarès empli de belles victoires. Sa première LAN se déroula à Melun, dans le cadre de la GWinterFest 2017. La suivante sera le Montpellier Esport Show, qui fut d’ailleurs sa première grosse apparition sur scène lors de la grande finale contre LDLC. L’équipe au renard est à ce moment-là le principal rival européen de GamersOrigin. Elle compte parmi ses joueurs Français notamment KabaL et NokSs. BenBest et ses coéquipiers repartiront avec la somme de trois mille euros en battant les renards trois à un.

La suivante fut encore plus capitale pour sa carrière : la DreamHack Tours 2017.

Du 6 au 8 mai, cette ville du centre de la France accueillait la DreamHack, comme à son habitude depuis plusieurs années. Overwatch y faisait une apparition, et de nombreuses équipes Françaises avaient répondu à l’appel : LDLC, Mantic0re, unKnights, Oserv et GamersOrigin. On y comptait également un mix de joueurs que vous reconnaîtrez : les Garbage Boyz, composés de Flippy, MarineLorD, moonL (qui était joueur à l’époque), Lilbow, Kryw et Jio. Tous à l’exception de Jio ont ensuite participé aux Contenders Europe Saison 1 2018. Il s’agissait donc, avec GamersOrigin et LDLC, des favoris de la LAN.

La phase finale à double élimination voyait un top 3 se former, et surprise ! Les trois équipes ci-dessus en font partie. GamersOrigin et LDLC s’affrontent pour une place en finale, dans la dernière manche du Winner’s Bracket. LDLC était entre temps passé entièrement Français, KabaL étant le seul joueur restant de la composition du Montpellier Esport Show.

Vous reconnaîtrez les noms à nouveau : Hqrdest, Chubz, Baud, PiPou et WoRsS accompagnent le vétéran de l’esport. Tous à l’exception de WoRsS et KabaL ont participé aux Contenders Europe Saison 1.

LDLC commencera fort, avec deux manches remportées sur des parties assez serrées. GamersOrigin gagnera ensuite la troisième manche trois à un sur Népal, et mettra un bon trois à zéro sur la Tour de Lijiang. S’ensuit le Temple d’Anubis. Les deux équipes arrivent à compléter la carte, mais c’est finalement GamersOrigin qui l’emportera 3 à 2 sur la carte égyptienne, et 3 à 2 sur le match. L’équipe ne s’y attendait pas. Une explosion de joie dans la salle retentit, surtout de la part de BenBest. Pour couronner le tout, les équipes rivales étaient installées côtes à côtes à un couloir d’intervalle dans la salle. Je vous laisse imaginer l’ambiance électrique entre les deux.

LDLC tombera, à la surprise de tous, face au mix des Garbage Boyz en finale de l’arbre des perdants, et c’est sur la grande scène que GamersOrigin remportera à nouveau une LAN Française en battant ce mix de joueurs. GamersOrigin s’était donc installé dans le top Français, aux côtés de Rogue qui sévissait alors en Europe.

Source : Millenium & DreamHack

Cet événement a permis à BenBest de se faire connaître à plus grande échelle. Il s’est ainsi hissé progressivement comme l’un des meilleurs tanks de la scène européenne.
En parlant de scène européenne, les Contenders arrivèrent à grands pas. GamersOrigin décida d’effectuer des changements dans l’équipe, mais BenBest était toujours là. Ils n’iront cependant pas jusqu’aux phases finales, tout comme en saison 1 en septembre. Après un tournoi à la Paris Games Week remporté, Poko est finalement recruté par Philadelphia Fusion. GamersOrigin finit par se séparer peu après.

Une équipe Française toute fraîche émergea de la séparation des GamersOrigin, des LDLC et de Rogue, du nom de Eagle Gaming. BenBest fut testé mais ne sera pas retenu dans l’équipe… Ce coup dur le fit se remettre en question, se demandant s’il n’était pas préférable de reprendre ses études.

Vous connaissez son choix : à l’heure où je vous parle, BenBest est le main tank des Young and Beautiful en Contenders Europe Saison 2 2018, recruté lors de la première saison qui s’est soldée par un top 8 dans ce tournoi.

Un rôle de main tank qu’il a gardé tout le long de sa carrière sur Overwatch. Celui-ci doit tenir le front : être devant pour protéger ses camarades ou sauter dans le tas pour créer de l’espace. Contrairement à un DPS, ce rôle nécessite une excellente vision de jeu et une bonne communication. Ce sont deux compétences que BenBest a développées en jouant à League of Legends. A son entrée sur Overwatch, il savait qu’il serait en désavantage s’il jouait DPS, n’ayant aucun passif sur d’autres FPS comme d’autres. C’est pourquoi il a choisi le rôle de tank. Le mental acquis par sa pratique du sport,  sa vision de jeu et son intelligence obtenues en jouant à League of Legends l’ont immédiatement servi. Son héros favori, tout comme notre leader de la communauté, est Reinhardt. Ce héros lui convient parfaitement : tant au niveau de son gameplay mais aussi de la vision et intelligence de jeu nécessaires à présenter pour le maîtriser. Ses chocs sismiques en ont fait trembler plus d’un tout au long de sa carrière, et ce n’est pas prêt de se terminer.

Car aujourd’hui, il est au front pour la France.
Pour sa première sélection en Equipe de France, ce joueur n’a rien à perdre et tout à gagner.

Tout droit sorti des Contenders, jeune et beau.
Une âme de sportif et de compétiteur.
Tout est possible, dieu l’a fait.
C’est son histoire.
#avecle6

Suivez le sur Twitter
En live sur Twitch

Ecrit par @HammerKick_OW avec l’aide de BenBest
Assisté et relu par @NannaOW
Traduit en anglais par @ChabaLoutre

c9ca1ab5ca0cba56031bec126b90fa5a;;;;;;;;;;;